Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auto-infériorisation de la femme

Publié le par Diakite Ibrahima Kalil

Symbole de représentation H-F
Symbole de représentation H-F

La gent féminine est de nos jours en face d’un système qui la fait fuir de tous les cercles de notre société, ce système n’est d’autre que la phallocratie qui est la domination de l’homme sur la femme dans les appareils de directions. Cette domination doit être combattue, mais pour le faire il faut d’abord lever le rideau sur un aspect dont la femme elle-même en est responsable et qu’elle doit y remédier.

Dans le problème d’émancipation de la femme, on énumère comme facteurs de blocage :

- le poids de la tradition,

- la répartition sociale du travail,

- la phallocratie,

- le faible taux d'alphabétisation des femmes,

- la surcharge du calendrier de travail des femmes,

Mais on a souvent tendance à oublier le plus important qui est le manque de confiance de la femme en elle-même. Ce manque de confiance est aussi bien un frein que les facteurs cités ci-dessus. Elle se pose la mauvaise question en disant : Pourquoi suis-je sous-estimée? Alors que la bonne question est : Qu’est-ce que je ne fais pas pour être estimée à la juste valeur? La bonne manière de trouver une solution à son problème c’est de se remettre en question, c’est ce que doit faire la femme. .

Il faut que la femme s’implique et se manifeste pour pouvoir être considérée comme elle le souhaite, sans tergiverser vous (les femmes) êtes responsable de tout ce qui vous arrive aujourd’hui. C’est vous qui faites qu’on s’étonne qu’une fille soit à un bon rang d’admission, c’est vous également qui faites qu’on s’étonne qu’une femme soit à un certain niveau du commandement bref, vous êtes responsable de votre image inférieure aux yeux de la gent opposée. En aucun cas ça ne doit être un événement spécial, le fait qu'une femme soit où l'homme est ou a déjà été.

Voici une analogie que je me fais : « la Femme dans la société c’est comme l’Afrique dans le concert des continents ». La femme elle, cède toutes les responsabilités à l’homme même quand elle est capable d’en assumer et l’Afrique elle, est au bas de toutes les échelles du système mondial et elle accepte cela comme si elle était destinée à être ainsi jusqu’à la fin des temps. On s’apitoie sur notre sort de continent colonisé et pauvre, de continent de guerre et toutes les calamités que Dieu a crée. Le lien est le complexe d’infériorité qui caractérise les deux éléments de cette comparaison.

Pour revenir à notre sujet qui est la Femme, il n’y a que vous qui pouvez mettre fin à cette infériorisation dont vous êtes victimes ou devrais-je dire dont vous vous faites victimes. Référez vous aux grandes et braves femmes qui ont fait preuve d’audace pour remonter les échelles. Cela dit, nous pouvons constater aujourd’hui un progrès remarquable dans les statistiques de femmes dirigeantes à travers le monde.

J'explique cette auto-infériorisation par le fait que les sœurs jettent facilement l'éponge à l'école, surtout quand il y a un projet de mariage qui se pointe. Je ne suis pas entrain de dire de refuser le mariage, loin de moi cette idée. Je dis juste qu'une fille doit plus avoir la soif de réussite que l'obsession du mariage. Le deuxième constat est qu'elles sont de moins en moins présentes sur les filières scientifiques.

L'auto-détermination est le seul grand moyen que peut avoir la femme pour son émancipation, se défaire de toute sorte de complexe de féminité et briser la glace. Si la femmes ne font pas preuve d’audace et persévérance, cette situation risque d’être sempiternelle.

Commenter cet article